ALIMENTATION ET SANTE

L’ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE PARTIE 1

8 avril 2019

DÉBUTER UNE ALIMENTATION SAINE

Avez-vous appris à l’école ce qu’il fallait manger pour être en bonne santé ? Quoi mettre dans votre assiette pour être en forme et se sentir bien dans son corps ? Bien-sûr que non. Et malheureusement ce ne sont pas des choses qui se devinent, cela s’apprend.

Aujourd’hui le problème c’est à la fois le manque d’informations mais aussi l’excès ! On est complètement perdu lorsque l’on souhaite s’informer sur telle ou telle chose. On veut bien faire alors on se documente à droite et à gauche et on cherche à assimiler un maximum d’informations et généralement on trouve tout et son contraire…bref finalement on est souvent perdu. Entre internet, les livres, les magazines, les influenceurs, les régimes, les lobbies…pas facile de s’y retrouver. Et c’est à celui qui aura trouvé le meilleur concept et qui vous fera acheter le plus de produits miracles qui auront l’attention du public.

Mon objectif ici n’est pas de vous donner la vérité en matière d’alimentation. Je n’en ai pas la prétention, ni les diplômes, mais de par mes nombreuses lectures et expériences j’ai essayé tout un tas de méthodes. La passion que je porte à l’alimentation et à ce besoin profond d’avoir un corps en bonne santé afin de lui apporter tout ce dont il a réellement besoin m’a amené à atteindre cet idéal que je souhaitais mettre en place dans ma vie.

L’idée générale de ce blog est avant tout d’apprendre à manger mieux. Je vais vous expliquer selon moi les bases indispensables, ce qu’il faut savoir pour une adopter une alimentation saine (évidemment cet article sera le premier d’une longue série qui je l’espère en aidera certains).

Si Je devais choisir un tout premier sujet à évoquer avec vous ça serai bien celui de l’équilibre acido-basique (dont il y aura trois articles).

L’équilibre acido-basique est un sujet essentiel et vital pour toutes les personnes désireuses de manger mieux.


Il dépend en partie de nos habitudes alimentaires.

Premier constat 
Notre alimentation a beaucoup changé depuis un siècle, du fait d’une consommation excessive de sucres et de protéines animales issues d’une agriculture de plus en plus productive.
La consommation de sucre en 50 ans à triplé (multipliant les cas de dépendance due à la stimulation et l’augmentation de la dopamine).
La consommation de viandes et charcuterie est passée de 30kg par personne et par an à 100kg.

Deuxième constat 
La consommation de végétaux a beaucoup faibli : 15g grammes de fibres par jour soit 1/6ème de la consommation d’il y a 100 ans. Petit à petit elle revient mais reste encore fortement insuffisante. En 2018, seulement 25% des français consomment 5 fruits et légumes par jour. La valeur nutritionnelle des végétaux comme celle des animaux que nous consommons s’est beaucoup réduite du fait de la généralisation des pesticides.

Troisième constat
La sédentarité ne permet pas d’éliminer les pollutions multiples, associée aux stress et aux consommations médicamenteuses excessives et abusives qui envahissent l’organisme.

Vous l’aurez compris autant de facteurs qui tende à modifier notre équilibre ! Alors respecter une alimentation acido-basique et une première décision fondamentale pour une meilleure santé. Le corps recherche en permanence un équilibre chimique interne nécessaire à son bon fonctionnement et même à, sa survie. Grâce à cet équilibre on digère bien, on dort profondément, notre peau se renouvelle normalement, notre squelette s’autorépare, remplaçant en permanence de vieilles cellules par des neuves.

En quelques phrases, qu’est-ce-que l’acido-basique ?


C’est les réactions chimiques qui soutiennent la vie et elles se produisent uniquement dans un milieu ayant un taux d’acidité bien précis. Ce taux est exprimé en fonction de la proportion d’ions d’hydrogène (pH) et il varie généralement entre 7,38 et 7,42. La survie de l’organisme n’est plus possible si le pH sanguin se trouve en dessous de 7,0 ou au-delà de 7,8. (Un pH normal est de 7.35 soit légèrement alcalin).

C’est pourquoi le corps s’efforce de toujours rester dans le cadre de ce pH et autour de 37°C. L’acidification s’observe donc à travers les mécanismes de compensation du corps face à l’acidité. On constate la dégradation des fonctions métaboliques et des tissus à mesure que les réserves minérales s’épuisent et que l’acidité s’accumule dans l’organisme et les conséquences sont multiples :

Perturbation de la flore intestinale et du métabolisme
Mauvaise assimilation des nutriments
Inflammations diverses, irritations aux muqueuses et orifices
Exacerbation des tensions musculaires, crampes et spasmes
Dérèglement du système immunitaire, allergies
Infections bactériennes, parasitaires et mycoses
Épuisement du système nerveux
Fatigue, manque d’énergie, frilosité
Perte de densité osseuse, caries et déchaussement dentaire
Dégradation de la peau, des ongles et des cheveux
Augmentation des caries dentaires
Calculs rénaux, brûlures urinaires
Vieillissement général de l’organisme
Tendance dépressive

A notre niveau qu’elles sont les premiers gestes à adopter ?

Comprendre le fonctionnement d’une bonne alimentation :

– Les aliments acidifiants sont essentiellement d’origine animale : viandes rouges, charcuterie, tous les produits laitiers animaux, (beurres, fromages, yaourts, laits, crèmes glacées ou brûlées), poissons, sucres raffinés, sodas, cocas, alcools….

– Les aliments alcalinisants (basifiants) sont surtout d’origine végétale : les fruits, les légumes, légumineuses, les céréales, les aromates et les épices, les minéraux des végétaux surtout les calcium, potassium, magnésium.

Une alimentation alcalinisante neutralise et élimine les acides en excès. On le voit clairement les végétaux nous veulent plus de bien que les produits animaux.

Ainsi ce qui a un goût acide est souvent alcalinisant, les citrons, les agrumes, les pommes. De plus tous les fruits, les légumes et légumineuses apportent des minéraux de qualité indispensables au fonctionnement cardiaque, au système osseux ainsi que le système nerveux.

Faut-il manger acide ou faut-il manger alcalin ?
Les deux ! En bonnes proportions ! Idéalemment nous devrions manger 70% d’aliments alcalins et 30% d’aliments acidifiants. La clé réside dans « l’association alimentaire ».

  • Je vous donne quelques exemples de mauvaises associations :
    – Steak + frites
    – Fromage + pain
    – Pâtes aux lardons
    – Lasagne 4 fromages
  • Et quelques exemples de bonnes associations :
    -Steak + épinards
    -Fromage + raisin
    -Pâtes aux tomates, basilic et pignons de pin
    -Lasagnes aux légumes

-> Suite équilibre acido-basique partie 2

Sources :

Only registered users can comment.

  1. Super article pour débuter une alimentation saine dans le cas d’un régime ou de personnes qui souhaitent faire du sport! merci encore.

  2. Voici un super article qui pose les bases d’une hygiène de vie plus alcalinisante et celles d’une alimentation santé, complète sans restriction, ni éviction, mais au dosage respectueux de nos réels besoins physiologiques ! Super ! Merci d’avoir rédigé cet article sur l’équilibre acido-basique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *