Musculation ! Les erreurs de débutant

Depuis mes débuts en musculation, je vois régulièrement les mêmes erreurs !

Bien que les erreurs font partie de la vie et sont bénéfiques pour pouvoir évoluer, elles font aussi perdre beaucoup de temps et d’énergie et bien entendu vont affaiblir, voir exterminer votre motivation

Vouloir être son propre coach !

Si tu débutes en la matière, vouloir réaliser un plan d’entraînement et un plan alimentaire approximatif est certainement la pire erreur. Le risque de se bousiller le corps, la santé et la santé mentale au passage… On perd souvent beaucoup de temps, on se décourage et pire, on se blesse.

Au mieux, on fait souvent un peu n’importe quoi et au pire, on se blesse…Alors investir dans un professionnel ou éventuellement s’entourai de personne expérimenté qui sauront prendre le temps de véritablement vous orienter vers les bonnes démarches à suivre est certainement la meilleure des chose à faire que ce soit sur le court terme ou le long terme ! Croyez-moi vous progresserai bien plus vite et investir sur soi-même et son propre développement physique et personnel et certainement l’une des choses que l’on devrait tous faire ! 

Vouloir changer de plan d’entrainement toutes les deux semaines ou pire tous les deux jours !

Alors non non non et non ! Les sports qui visent le développement musculaire doivent avoir une LOGIQUE d’entraînement et j’insiste là-dessus ! L’improvisation ne FONCTIONNE PAS et au meilleur des cas, tu progresseras aussi vite que tu régresseras ensuite… Alors non ! Si tu décides de te lancer dans ce sport merveilleux qui est la musculation, il va te falloir être organisé et fixe avec toi-même ! Si tu changes d’avis tous les quatre matins, tu risques bien de changer très vite de sport.

Négliger la technique !

Après tout la musculation, c’est un peu un sport de « débile et de « crâne vide » alors s’ils y arrivent, moi aussi, je le peux ! Tout d’abord, la musculation est tout sauf un sport de « crâne vide », comme tout sport, une logique d’entraînement et une connaissance accru de ce sport est nécessaire. La technique est le podium de toute cette stratégie car son technique, pas de résultats, pas de résultats, pas de progression, pas de progression et dans 2 ans, tu en est toujours au même stade. Aucun mouvement ne s’improvise et un apprentissage et une mise en condition physique est bien évident nécessaire.

Ne pas s’échauffer et ne jamais travailler sa souplesse !

L’échauffement fait partie de ton entraînement, de la même manière que la fin d’un mouvement fait partie du mouvement !

Bien que tout le monde le sache plus ou moins, peu de personne l’applique vraiment ! Soit parce qu’ils ont la flemme, n’ont pas le temps (fausse excuse) ou ne savent simplement pas comment le faire pour sentir une différence !

La souplesse et le travail de mobilité sont absolument indispensables si tu veux continuer de progresser, diminuer le risque de blessures, maintenir un corps sans douleurs et obtenir de meilleures sensations lors de tes séances ! 

Personne ne souhaite se tasser, être rouillé et se déplacer comme un robot…

Ne faire que des exercices dit « d’isolation » !

Je m’explique, imaginons que devez faire construire votre maison et qu’ensuite vous devez l’aménager. La construction de la maison représente les exercices polyarticulaires et l’aménagement les exercices d’isolation, mais on est bien d’accord que personne ne souhaite habiter dans une maison vide et certains muscles ne peuvent être ciblés que par des exercices d’isolation.

Les exercices d’isolation en musculation sont des exercices qui impliquent une seule articulation et un nombre limité de groupes musculaires. Les exercices polyarticulaires eux travaillent deux ou plusieurs articulations et plusieurs groupes musculaires à la fois.

Il est donc indispensable d’avoir recours à des exercices spécifiques pour ce muscle, qui ne sera peut être pas assez sollicité pendant les exercices polyarticulaires. Quels sont ces muscles ? Cela concerne en particulier les petits muscles. Il s’agit généralement de muscles qui ne changent que sensiblement de longueur (s’étirent peu) pendant une levée de poids. Le développement de ces petits muscles par des exercices d’isolation est progressif, mais permet de travailler et de sculpter certaines zones spécifiques du corps.

Les exercices poly articulaires doivent représenter la plus grande partie de vos entrainements, mais noter tout de même que lorsque votre but est essentiellement esthétique et que vous devez cibler le moindre petit muscle (même les plus sous-utilisés), ou lorsque les muscles en question ont besoin d’un coup de pouce supplémentaire, ne cherchez pas et orientez-vous vers les exercices d’isolation.

Les exercices d’isolation sont un complément nécessaire à toutes les routines d’entraînement. Pourquoi ? Lors de la réalisation d’exercices polyarticulaires, vous travaillez sur de grands groupes musculaires. C’est un essentiel et une base indispensable. Cependant, le développement de ces muscles doit être complété par des exercices à impact plus direct et ciblé.

Pensez que parce que tu fait du sport, tu peux manger comme tu le souhaites !

Bah quoi ? Je fais déjà du sport, je vais pas en plus faire attention à mon alimentation ! GRAVE ERREUR ! L’alimentation fait partie de ce sport car finalement la musculation fait partie d’une hygiène de vie dont l’alimentation est le PILLIER ! Crois moi, je connais énormément de personnes et sans doute toi aussi, qui font de la musculation ou du sport en générale mais ne changent pas !


Car ne pas manger assez ou ne pas avoir une alimentation adaptée, c’est passez à côté de 70% de tes résultats ! Alors si tu penses que les personnes qui obtiennent des résultats sont différentes ou qu’ils ont simplement une génétique incroyable que tu n’auras jamais est une erreur !

Le surentraînement !

Pratiquer, c’est TOP, mais trop pratiquer, c’est moins TOP ! Le principe de la musculation est de détruire pour laisser le corps reconstruire ! Je vais te donner un exemple : tu as une plaie et à chaque petite croûte qui vient recouvrir ta plaie, tu l’arraches, sans cesse et sans cesse. La peau s’épuise et finalement tu ne CICATRISERA JAMAIS. C’est aussi simple que ça ! Alors plutôt que d’entraînement à toute berzingue cherche à optimiser tes entraînements ! Si tu t’entraînes sans cesse, c’est que tu ne t’entraînes pas suffisamment dur et/ou te sous-estimes ! 

Avoir des objectifs à moyen/court terme IRREALISTES

Le sport n’est pas de la MAGIE mais attention ça marche !

Mais un corps plus fort, plus musclé, moins gras et un mental aguerri n’arrive pas en 1 mois ! Évalue d’où tu démarres et procèdes par étapes uniquement si tu ne veux pas passer du rien au tout et du tout au rien. Maintenir un équilibre de vie générale est, à mon sens, également nécessaire pour avancer avec plus sûreté et bienveillance envers soi-même. 

Vouloir aller trop vite, c’est prendre le risque de faire n’importe quoi, se décourager (et oui encore !), on se met à se comparer et à procrastiner !

Mon article : Sport et Alimentation

& Reprends le sport, 6 conseils pour s’y remettre vraiment !

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *