confinement
ALIMENTATION SAINE | LIFESTYLE | Uncategorized

6 CHOSES A APPLIQUER PENDANT LE CONFINEMENT POUR RESTER FIT ET EN BONNE SANTE

22 mars 2020

Les 6 erreurs à ne pas faire durant le confinement !

ERREUR 1 : bah… ne pas faire de sport !

Avant l’alimentation !

On va tous être sédentaires ce mois-ci. Trop souvent assis, devant la TV, devant NetFlix, devant le PC, sur la tablette. sur un livre et au mieux on va piétiner toute la journée.

Ton métabolisme va baisser !

Le métabolisme de base représente la quantité d’énergie utilisée pour assurer les fonctions vitales de l’organisme. Pour faire simple le métabolisme de base peut être considéré comme la somme des dépenses énergétiques des divers organes et tissus de l’organisme. On parle aussi de dépense énergétique au repos.

Le métabolisme de base dépend :

  1. du poids
  2. de la taille
  3. du taux de masse grasse
  4. du taux musculaire
  5. de l’âge de l’individu
  6. de l’alimentation

Tu peux le calculer facilement « approximativement »sur internet via différents sites comme https://sagessesante.fr/calcul-metabolisme-de-base/


A ce métabolisme de base s’ajoute tes dépenses caloriques :

-L’activité physique sous toutes ses formes
.
-La thermorégulation
.
-La thermogénèse

Les déséquilibres possibles du bilan énergétique.
À l’inverse, si l’apport énergétique est supérieur aux dépenses, le bilan est donc positif. Cela implique une prise de poids et de masse grasse.
.
Le besoin énergétique :
C’est la relation entre les apports et les pertes en énergie.


On parle de bilan équilibré lorsque les apports sont égaux aux dépenses : dans ces conditions, on obtient la stabilité pondérale.
Si ce n’est pas le cas, il peut survenir des prises ou des pertes de poids.

On retiendra :
.
1 g de protéines libère 17 kJ soit 4 kcal
1 g de lipides libère 38 kJ soit 9 kcal
1 g de glucides libère 17 kJ soit 4 kcal
1 g d’alcool libère 29 kJ soit 7 kcal.

Alimentation saine durant le confinement

ERREUR 2 : Tu l’auras compris manger comme d’habitude


Conseil universel. Mais manger moins va très certainement être nécessaire pour une grande majorité d’entre nous !

Ici ça sera encore + important.
Car ton corps a moins besoin d’énergie.

Attention donc à la quantité de tes repas et à la quantité de tes sources d’énergies.

ERREUR 3 : manger… MAL !


J’ai cru comprendre que tout le monde achetait QUE des pâtes et du riz..

GRAVE ERREUR !


Consomme beaucoup + d’aliments vivants qui nourrissent.
C’est l’occasion d’augmenter les protéines végétales et animales pour limiter la fonte musculaire.

Et surtout manger moins de glucides !

C’est maintenant ou jamais de prendre conscience que renforcer son système immunitaire est capitale.

Les végétaux se retrouvent en tête des aliments bons pour la santé sur lesquels on peut baser l’essentiel de notre alimentation ! S’il y a une seule chose à changer pour avoir une alimentation saine ça serait : ajouter des légumes et des fruits (surtout des légumes vous l’aurez compris). Essayer d’en mettre à tous vos repas, ça laissera moins de place à d’autres aliments considérés comme moins sains.

Le principal apport en gras trans vient des produits industriels (oui encore eux). Les graisses hydrogénées que l’on retrouve dans les gâteaux, les viennoiseries, les biscuits, la panure, barre chocolatées, plats cuisinés… Sachant que l’étiquetage des acides gras trans n’est pas obligatoire, il faut rester vigilant.

9 raisons d’améliorer son alimentation

Booster son système immunitaire

Les quelques vrais super aliments moins chers que les « faux super aliments », et dont les effets positifs sont avérés !

L’ail : L’ail est efficace d’abord sur le plan cardiovasculaire : sa consommation quotidienne a un effet marqué sur les taux de cholestérol qui baissent rapidement, ainsi que les taux de triglycérides. On constate aussi une amélioration de la souplesse des vaisseaux et une baisse de la pression sanguine. L’ail est aussi actif sur la vigueur du système immunitaire : s’il est consommé régulièrement, il peut diminuer le risque de rhumes et d’infections de plus de 70 %. Pour tirer au mieux parti des bénéfices de l’ail, il faut l’écraser et le laisser reposer à température ambiante pendant une bonne demi-heure avant de le cuire : ce délai va permettre aux enzymes de l’ail de donner naissance à l’allicine, la substance active principale de l’ail.

Le curcuma : Pour améliorer son absorption, il est conseillé de toujours cuisiner le curcuma dans un corps gras (huile, lait de coco, etc.) il est un anti-inflammatoire et un anticancer maintenant reconnu.

L’oignon : L’oignon est une source très importante de flavonoïdes et en particulier de quercétine, qui joue un rôle bénéfique dans la santé des vaisseaux sanguins et du système immunitaire en calmant les réactions allergiques. Son apport en molécules soufrées, qui lui confèrent la capacité de faire pleurer quand on le coupe, est considéré comme la source de ses effets anticancer : manger même un seul oignon par semaine diminue significativement les risques de cancer du tube digestif, du côlon et des organes reproducteurs. Ces mêmes molécules aident aussi l’organisme à éliminer naturellement les polluants et les métaux lourds qui s’accumulent dans nos cellules.

Le brocoli : Il est riche en vitamine C et en lutéine et en zéaxanthine, deux pigments qui sont utilisés par nos yeux pour se protéger des méfaits du soleil et du vieillissement (en particulier la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge), il est aussi riche en diverses molécules dont les effets anticancer (sein, prostate) sont bien démontrés, aussi bien en prévention qu’en traitement. Le brocoli a aussi de puissantes propriétés détoxifiantes, en facilitant l’élimination des polluants de notre organisme. Le brocoli se consomme cru ou légèrement cuit à la vapeur (la cuisson dans l’eau détruit rapidement la majorité des substances intéressantes).

Le gingembre : À l’état frais, cette super composition fait de lui un parfait stimulant naturel de l’organisme et de ses fonctions. En période de fatigue passagère il se révèle très efficace pour vous donner un bon coup de fouet afin de retrouver force, énergie et vitalité. De plus, en stimulant la flore digestive où se constitue une grande partie de notre immunité, le gingembre contribue à aider notre corps à bien se défendre contre les agents pathogènes : virus, bactéries et parasites.

Bien-sûr les fruits et les légumes de saison ! Et particulièrement ceux riche en vitamine C car la concentration de vitamine C est particulièrement importante dans les cellules assurant les défenses immunitaires de l’organisme. En effet, elle participe à la production et au renouvellement des globules blancs et permet ainsi à l’organisme de se défendre contre les agents pathogènes internes et externes.

Alimentation saine durant le confinement

ERREUR 4 : ne pas suffisamment t’hydrater

Notre activité est considérablement ralentie, la sensation de soif se fait de moins en moins sentir et pourtant…peu importe ce qu’il se passe notre corps a besoin d’être hydraté le plus souvent possible ! (idéalement toutes les 2 heures maximum).

L’hydratation minimum doit être de 1L à chaque 30 kilos poids de corps (exemple : si je fais 60 kilos j’ai besoin de 2L par jour). Ces besoins augmentent bien évidemment selon ton activité journalière, de la température etc.

Garde en tête où seul l’eau est indispensable donc on essaye le plus possible de réduire alcool et boisson sucrée inutile.

ERREUR  5 : ne pas faire de musculation

Tu dois mixer cardio et musculation

Car la fonte musculaire, si elle a lieu, diminuera encore + ton métabolisme.
Tu as intérêt à faire des HIIT à la maison ou des fractionnés en course à pied (on a le droit de sortir pour l’instant sur une distance limité). Autrement tu peux faire appel à ton imagination (charger ton sac à dos, prendre des bouteilles, des livres ect. Pour remplacer les charges et faire appel des à différentes méthodes d’intensification (pliométrie, tempo, concentrique, excentrique, krumping ect.)

Tes muscles vont avoir besoin d’être sollicités !

ERREUR 6 : ne pas t’étirer

Idem.

Ton corps, sans bouger trop, va perdre de sa mobilité.
Tu vas ROUILLER !

Pour continuer d’oxygéner les tissus, de garder la pêche, de sécréter de l’endorphine et de mieux dormir, alors étire-toi tous les jours au moins 10 minutes chaque jour.

Tu as le temps, profite en !

Soyons solidaire !

Je reste disponible via le formulaire de contact ou directement sur ma page Facebook sur lequel je poste régulièrement des informations directement lié à la santé naturelles et à l’alimentation.

Pour une alimentation plus saine

Alimentation saine durant le confinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *